Tom Kenyon
Vue D'Ensemble | Théorie | Étude 1 | Étude 2 | Étude 3 | Étude 4 | Étude 5

Recherche Acoustique sur le Cerveau (ABR)

Acoustic Brain Research (ABR)

Tom Kenyon ABR

Image ABR – © 2012 Tom Kenyon.
All rights reserved.

Note préliminaire importante sur les documents de recherche : à lire d’abord.

Les articles, rapports et études de cette section sont présentés dans l’esprit d’une libre circulation d’information. Ils sont essentiellement de nature pédagogique. Destinés à vous donner un aperçu des investigations sur le cerveau réalisées avec le son et la musique, ils offrent également une compréhension de la technologie psychoacoustique de la Recherche Acoustique sur le Cerveau (ABR).

Avant que vous lisiez ce dossier il me semble indispensable d’exposer quelques uns des éléments fondamentaux de la recherche expérimentale. En effet je suis passionné de méthode scientifique, même si je commercialise mes enregistrements psychoacoustiques. En outre je crois nécessaire d’établir quelques principes de base de la recherche scientifique à l’intention des lecteurs non spécialistes.

En science il existe essentiellement trois types d’information : des rapports anecdotiques personnels, des études pilotes (parfois nommées études anecdotiques) et des études contrôlées.

La méthode scientifique exige une quantification ou un moyen de mesure. Cette norme objective est le fondement de toute investigation scientifique. Sans cette quantification, il ne s’agit pas de science.

La bibliothèque ABR d’enregistrements psychoacoustiques a été utilisée sur le terrain par des thérapeutes et des profanes partout dans le monde, dans certains cas depuis plus de trente ans (en 2013). Par conséquent son utilisation a généré un grand nombre de rapports anecdotiques. De partout sur la planète nous recevons fréquemment des appels, des lettres et des courriels venant de personnes qui disent avoir été aidées par les enregistrements et programmes ABR. C’est gratifiant de voir si souvent de tels hommages, seulement ces retours sont anecdotiques en ce qu’ils sont des rapports subjectifs individuels et sans quantification de données.

Du point de vue scientifique, les rapports anecdotiques peuvent signaler un éventuel domaine d’intérêt mais ce type d’information n’a aucune signification scientifique. Ce qui est signifiant en science est fondé sur la mesure ou la quantification.

Le deuxième type d’information d’une investigation scientifique est l’étude pilote. Ce type d’étude implique généralement un très petit échantillon de sujets, parfois un seul, aussi on les appelle études anecdotiques. Elles comportent toujours une certaine forme de mesure et c’est ce qui leur donne une signification et une crédibilité un peu plus scientifique que les rapports anecdotiques.

Pour rechercher la technologie qui est finalement devenue la base des enregistrements psychoacoustiques ABR, la principale méthode que nous avons utilisée a été la cartographie de la topographie du cerveau par électro-encéphalographie (EEG). Cette méthode donne une foule d’informations statistiques sur l’état cérébral des zones de surface du cerveau (le néocortex). Dans le cadre de cette investigation, nous avons souvent conduit de petites études anecdotiques lorsque je développais un nouvel aspect de la technologie psychoacoustique. C’est ce que vous trouverez majoritairement dans cette section.

Je veux être très clair. Bien que les études pilotes présentent un minimum de quantification, nous aurions été négligents si nous avions immédiatement tiré des conclusions et décidé que les résultats constatés par une seule personne, ou quelques personnes, pouvaient être généralisés à tout le monde. C’est pour cette raison que la troisième forme de recherche scientifique, l’étude contrôlée, est si importante. Dans ce type d’étude il est capital de disposer d’un grand panel de sujets. C’est l’échantillonnage de données à partir d’un grand nombre de personnes qui permet aux chercheurs de prédire si les résultats constatés par un individu sont susceptibles d’être également observés par d’autres.

La technologie psychoacoustique ABR a été principalement développée grâce à une combinaison d’observations cliniques et d’études pilotes, à quelques exceptions près. En d’autres termes, nous avons étudié un petit nombre de sujets (par EEG) puis nous avons prédit d’éventuels effets. Ceux-ci ont été observés en milieu clinique sur un groupe de personnes beaucoup plus important, essentiellement à mon cabinet de psychothérapie, individuellement ou en sessions de groupes, et par d’autres thérapeutes dans le monde entier. Je pense qu’il est important de garder ces distinctions à l’esprit quand vous lirez les études et commentaires de cette section.

La psychoacoustique est un domaine d’intérêt croissant à la fois pour les profanes, les thérapeutes et les professionnels de santé physique et mentale. J’espère que ma présentation scientifiquement exacte de cette information sera utile à cette technologie émergente de transformation personnelle.

Tom Kenyon, M.A.

Tom Kenyon est chercheur, thérapeute, musicien, guérisseur par le son et enseignant. Depuis plus de trente ans, son groupe de recherche, la Recherche Acoustique sur le Cerveau (ABR), est leader dans le champ de la psychoacoustique et dans l’utilisation du son et de la musique pour accéder aux capacités créatives du cerveau et de l’esprit. Le contenu de la Bibliothèque ABR est issu d’une expérience scientifique éprouvée, il est utilisé partout dans le monde par les thérapeutes, cliniciens et profanes.

Remarque importante : les enregistrements ABR sont conçus uniquement à des fins pédagogiques et d’exploration personnelle.

Technologie BioPulse™

La technologie psychoacoustique ABR est basée sur l’utilisation de matrices tonales complexes dans lesquelles divers modèles sonores sont mixés afin de stimuler le cerveau ou l’esprit pour des états plus performants. Beaucoup de ces sons sont enregistrés au-dessous du seuil audible, masqués par d’autres sons, parfois par de la musique, et composés spécifiquement pour l’état mental ou émotionnel souhaité.

Les enregistrements ABR de Tom Kenyon tirent également parti de la « Technologie BioPulse » avec laquelle des tonalités particulières, connues pour modifier l’état cérébral, sont mixées dans la matrice tonale. La recherche montre que de telles fréquences peuvent modifier significativement la conscience.

Les principales catégories sont :

Delta (0,5 à 4 Hz) – associée aux niveaux profonds de relaxation comme le sommeil.

Thêta (4 à 8 Hz) – associée aux états de conscience paisible dans lesquels une vive imagerie intérieure peut souvent intervenir.

Alpha (8 à 12 Hz) – système nerveux détendu, idéal pour la gestion du stress, l’apprentissage accéléré et l’imagerie mentale.

Bêta (12 à 30 Hz) – associée à complexe-K (30 à 35 Hz), états de conscience de veille ou en alerte. Clarté d’esprit et impulsions soudaines d’intégration : l’expérience « Eurêka ! ».

Bêta super haut (35 à 150 Hz) – états de conscience psychodynamique.

 

© 2013 Tom Kenyon – Tous Droits Réservés – www.tomkenyon.com

 

Traduction Bénédicte Vogels

Vous pouvez copier et distribuer ce message dans tous les supports que vous voulez tant que vous ne le modifiez en aucune façon, ne le vendez pas, mentionnez l’auteur et incluez ce copyright en entier. Vous ne pouvez pas utiliser ma musique dans toute vidéo, image, méditation ou fond sonore. Vous ne pouvez pas poster ma musique sur You Tube ou tout type de média. Le message lui-même peut être copié et partagé mais pas ma musique. Je détiens le copyright de toute ma musique, elle ne peut être utilisée, distribuée ou copiée, en aucune façon et sur n’importe quel support.