Tom Kenyon
Vue D'Ensemble | Théorie | Étude 1 | Étude 2 | Étude 3 | Étude 4 | Étude 5

Évaluation complexe par EEG de la pièce « Entraînement des endorphines »

Collecte de données

Les enregistrements de l’EEG ont été réalisés avec 19 électrodes de surface aux emplacements standards internationaux. L’expérience a été conduite en trois phases : comme base les yeux fermés, puis lorsque le sujet écoutait au casque la pièce « Entraînement des endorphines », enfin pendant la période post-écoute. Le sujet de cette évaluation était un homme adulte, un méditant expérimenté.

EEG brut

L’enregistrement de base avec les yeux fermés est bien cohérent, il consiste en une activité alpha de haute amplitude culminant à 8 cps dans les régions postérieures (01 et 02). Le pourcentage d’alpha dans ces zones était respectivement de 74,2 et 76,3. La décomposition de la matrice spectrale illustre l’ensemble de l’activité en zone 01, 02 et CZ, elle est jointe ci-dessous.

EEG informatisé

Le tableau suivant présente les données de trois zones : 01, 02 et CZ. Ces données montrent la puissance relative (uV2) pour sept enregistrements EEG et un enregistrement EMO en quatre phases. Les conditions étaient : base yeux fermés (Baseline), les dix premières minutes d’écoute (tape-A), les dix minutes suivantes d’écoute (tape-B) et cinq minutes post-écoute (post tape).

EEG Graph


Base yeux clos

Cliquez pour agrandir l’image

Dix premières minutes d’écoute

Cliquez pour agrandir l’image

Dix minutes suivantes d’écoute

Cliquez pour agrandir l’image

Évaluation de l’enregistrement : dix premières minutes

Cliquez pour agrandir l’image

Évaluation de l’enregistrement : dix minutes suivantes

Cliquez pour agrandir l’image


CONCLUSIONS

L’analyse de l’effet de la pièce « Entraînement des endorphines » sur l’activité EEG du sujet a montré un ralentissement global de cette activité comme résultat le plus notable. Le sujet, un méditant expérimenté, produisait une proportion considérable d’activité alpha (8 à 12 Hz) en condition de base. Toutefois il s’est produit un ralentissement encore plus marqué de l’EEG lorsque le sujet a écouté la pièce « Entraînement des endorphines ».

Partant de la condition de base vers la phase d’écoute, nous observons une augmentation du taux de puissance dans les bandes thêta et delta et une diminution dans la bande alpha. Il apparaît que le stimulus de la pièce sonore facilite l’accès à des niveaux croissants de puissance dans les bandes thêta et delta.

Comme le sujet de cette évaluation était un méditant expérimenté ayant une remarquable faculté de production d’ondes lentes, il est raisonnable de spéculer que l’effet de cette pièce peut être plus prononcé sur des individus moins expérimentés.

Dan Chartier, Ph.D.
Ned Kelly, M.D.
Medical Biofeedback Services, Inc.
8408 Glenwood Avenue, Raleigh, Nc 27612

 

© 2013 Tom Kenyon – Tous Droits Réservés – www.tomkenyon.com

Traduction Bénédicte Vogels

Vous pouvez copier et distribuer ce message dans tous les supports que vous voulez tant que vous ne le modifiez en aucune façon, ne le vendez pas, mentionnez l’auteur et incluez ce copyright en entier. Vous ne pouvez pas utiliser ma musique dans toute vidéo, image, méditation ou fond sonore. Vous ne pouvez pas poster ma musique sur You Tube ou tout type de média. Le message lui-même peut être copié et partagé mais pas ma musique. Je détiens le copyright de toute ma musique, elle ne peut pas être utilisée, distribuée ou copiée, en aucune façon et sur n’importe quel support.